Sélectionner une page

Ah la la, le bonheur ! Celui que nous cherchons tous à atteindre, que chaque être humain sur Terre aspire à connaître. Mais concrètement qu’est-ce que c’est et surtout comment fait-on pour l’augmenter ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article !

 

Concrètement, c’est quoi le bonheur ?

 

Le bonheur, cet état dans lequel on aimerait tous baigner en permanence et qu’on envie parfois à certains est en fait un état global : celui qui ressent le bonheur vit dans un état de plénitude et est comblé, parfaitement heureux. 

Il se caractérise par sa stabilité et sa durabilité dans le temps. Lorsque l’on ressent de la joie par exemple, ce n’est pas considéré comme du bonheur, car la joie est une émotion éphémère.

C’est un état duquel sont complètement absents le stress et la souffrance.

bonheur

Une quête de toujours

 

La quête du bonheur n’est pas nouvelle. Depuis toujours l’Homme a cherché comment augmenter son bonheur.

Epicure, célèbre philosophe grec du 3iè siècle avant J.C. en parlait déjà dans ses travaux, soit il y a plus de 2300 ans! 

Mais la définition actuelle de l’adjectif “épicurien”, qui signifie : “qui ne songe qu’au plaisir, qui s’adonne aux plaisirs matériels” (source : Larousse ) est quelque peu éloignée de l’épicurisme, telle que l’enseignait ce philosophe. 

En effet, l’épicurisme a pour objectif l’atteinte du bonheur par la satisfaction de ses désirs “naturels et nécessaires”. Le fait d’aller à la recherche de tout ce qui n’est pas naturel ou nécessaire provoquera immédiatement de la souffrance. 

L’épicurisme est donc tout le contraire d’une quête effrénée du plaisir à tout prix.

 

Une part d’héritage 

 

Mais alors comment se manifeste le bonheur dans notre corps ? En mesurant tout simplement notre taux de sérotonine, dopamine et d’endorphine. Plus les taux seront élevés et plus cela aura un lien avec notre bonheur. A l’inverse, chez les personnes dépressives , leurs taux se cassent carrément la figure. Il n’y a rien de sorcier là dedans, c’est scientifiquement prouvé!

Ce qu’il faut surtout savoir, c’est que les études menées dans les années 90 conjointement par les Universités de Harvard, Zurich, Londres et de Californie ont montré que notre patrimoine génétique est responsable à hauteur de 50% de notre bonheur

Et oui, ça fout les jetons, hein?! La moitié de notre bonheur, nous le recevons donc en héritage…ou pas.

La bonne nouvelle c’est que nous sommes donc totalement responsable des 50 autres pour cent de notre bonheur et que nous pouvons agir dessus ! Ouf !

Ce sont donc nos conditions de vie qui vont directement faire évoluer ces 50% restants. La psychologie positive va donc s’intéresser grandement à cette partie là et à son développement afin de jouir d’un niveau de bonheur le plus élevé possible.

Votre vie, vos actions, votre environnement social et vos comportements vont largement contribuer à améliorer les 50% restants.

 

Augmenter son bonheur de 40%

 

Admettons que pas de bol, votre patrimoine génétique ne vous ai rien laissé en héritage de bonheur. Rien. Que dalle.

Vous avez 2 possibilités : soit vous rouler en boule au fond de votre lit et vous apitoyer sur votre sort, soit décider, là tout de suite, que vous allez bosser sur les 40% de bonheur qui sont entre vos mains.

 

Pourquoi 40% et pas 50%? Bonne question !

 

Selon Sonja Lyubomirsky, auteure de “Comment être heureux et le rester” et professeure au département de psychologie de l’Université de Californie de Riverside, 10% de notre bonheur est lié à des circonstances extérieures (nos conditions de vie). Il est donc plus difficile d’agir sur ces 10% là, mais pas impossible, contrairement à notre héritage génétique.

En effet, agir sur la météo, sur le fait d’être en bonne santé ou pas ou riche ou pauvre n’est pas forcément en notre pouvoir. Il est quand même intéressant de noter là-dedans que même si on gagnait au Loto, cela améliorera notre bonheur que de 10%. 

Bon aller, je me dévoue, je veux bien gagner au loto là tout de suite, juste pour tester la théorie, on est d’accord!

Ah mince, c’est vrai…j’ai pas joué au loto…

 

“Pour atteindre le bonheur, rien ne sert de vouloir changer son héritage génétique (c’est impossible) ou son environnement (en rêvant d’obtenir richesse, beauté…, c’est le plus souvent irréaliste). Ce qu’il faut changer ce sont nos activités au jour le jour.

Sonja Lyubomirsky

Alors ces 40% restants : on en fait quoi ?

Ils représentent notre investissement personnel, c’est-à-dire toutes les actions que l’on va pouvoir mettre en oeuvre pour augmenter notre bonheur par notre comportement.

Développer sa capacité au bonheur est donc à la portée de tous ! Bien sûr, cela demande un peu de travail néanmoins pour intégrer de nouvelles habitudes et changer notre regard sur les choses qui nous entourent. 

être heureux

Sonja Lyubomirsky a mis en avant 12 habitudes à acquérir pour augmenter son bonheur quotidiennement :

 

  • Exprimer sa gratitude

    (tiens ça me rappelle un excellent article à découvrir ici!)

Alors là, je ne peux qu’être d’accord! La gratitude est pour moi LE premier élément à inclure dans sa vie lorsque l’on souhaite être plus positif et donc plus heureux. Cela ne demande pas plus de 5 minutes par jour et vous en ressentirez des effets sur une durée bien plus longue. Qu’est-ce ça vous coûte d’essayer ?

 

  • Cultiver l’optimisme

Ah oui, mais comment faire ? Plutôt que mille paroles, je vous conseille d’écouter ce podcast qui traite de ce sujet ! 

 

  • Eviter de trop penser et de se comparer à autrui

Comment voulez vous atteindre le bonheur si vous n’arrêtez pas de regarder ce qui se passe chez les autres? Et forcément, on va aller se comparer à ceux qu’on considère qui ont tout mieux que nous, pas vrai ? parce que c’est humain, on veut toujours obtenir ce qu’on n’a pas. Alors STOP ! on arrête ça tout de suite! Attention, parce que sinon je me fâche !!!

Vous êtes comme vous êtes, point barre! Les autres, on s’en moque, OK? 

 

  • Faire preuve de générosité

La générosité ce n’est pas forcément envoyer des dons à toutes les associations que l’on connaît histoire de soulager son karma ! Non, la générosité passe par plein de choses : offrir son sourire à une personne que l’on croise dans la rue, aider une vieille dame à traverser, laisser passer à la caisse devant nous la personne qui n’a que 2 articles alors que nous avons un caddie plein à craquer. Vous voyez le genre ? wink

 

  • Approfondir ses liens sociaux

Prendre soin de son entourage c’est essentiel. Un coup de fil, une invitation à prendre un café ou une petite attention de rien du tout envers votre famille ou vos amis vous fera vous sentir plus heureux. Aider les autres à être plus heureux contribue forcément à notre bonheur.

 

  • S’entraîner à tenir le coup

Alors là, celui là me pose problème je dois vous l’avouer. S’entraîner à tenir le coup, d’accord mais on aura beau être fort, parfois la vie nous en met un peu plein la figure et ça peut être un peu compliqué de “tenir le coup”. 

Après, tout est une question de mental je vous l’accorde ! Mais c’est surtout qu’il faut garder à l’esprit qu’on a le droit de laisser les émotions (la peur, la tristesse, la colère) nous traverser mais qu’il faut avoir la volonté de ne pas se laisser embarquer par elles au fond du trou.

 

  • Apprendre à pardonner

Là aussi, un podcast à écouter que je vous conseille sur le sujet.

 

  • Capter le « flux » au quotidien 

Alors déjà, premièrement, il faut savoir ce qu’est le “flux” en psychologie positive ! Le flux est donc le fait d’être complètement accaparé et investi dans une activité, à tel point que l’on ne voit plus le temps passer. On est dans un état de concentration énergique, de pleine implication et surtout on y prend du plaisir. Un peu comme moi lorsque j’écris mes articles, je ne me rends pas compte du temps qui passe et surtout, je kiffe ça!

 

  • Goûter les plaisirs de la vie

Bon, là rien à rajouter, vous savez quoi faire, mais toujours avec modération bien sûr ! Et je parle du chocolat bien sûr, quoi d’autre ?!

 

  • Poursuivre ses objectifs

Mais surtout et avant tout : déterminer ses objectifs! Pas la peine d’en écrire plusieurs, un seul suffit car au moins vous serez concentré dessus ! Découpez cet objectif en sous objectifs et planifiez le tout. Et surtout : faites le point régulièrement sur vos résultats ! Comment voulez-vous savoir où vous en êtes sinon ? Et si vous ne savez pas comment vous organiser, foncez lire l’article précédent qui se trouve ici, je parle de la méthode ZTD.

 

  • Avoir une pratique spirituelle

Qui dit spirituel, ne dit pas forcément religieux. Mais avoir une ouverture d’esprit sur des pratiques spirituelles permettra naturellement d’augmenter votre bonheur. La méditation est une pratique spirituelle par exemple car elle permet de reconnecter son mental à l’instant présent et quoi de mieux que l’instant présent pour se sentir heureux?

 

  • Prendre soin de son corps

Nous sommes “condamnés” à vivre dans notre corps jusqu’à notre dernier souffle, alors pourquoi le malmener autant ? Le stress, la nourriture trop calorique, la sédentarité, on lui en fait voir de toutes les couleurs tous les jours. Prendre quelques minutes pour lui chaque jour comme faire un peu de marche ou de yoga, manger sainement, aller se faire masser de temps en temps contribue à avoir un corps sain et apaisé. En plus de ça, se reconnecter à nos sensations permet également de se reconnecter à son bien être et donc à son bonheur!

 

 

Le bonheur, ça se cultive !

clés du bonheur

 

Vous voilà donc équipés tels des apprentis jardiniers, prêts à aller cultiver votre potager du bonheur avec ces 12 clés simple à mettre en place mais pour lesquelles il faut se montrer constant et surtout patient ! 

Le bonheur, ça ne vient pas en un claquement de doigts ! Il faut l’apprivoiser et le bichonner pour lui donner envie de rester le plus longtemps possible auprès de vous.

Alors si vous sentez que votre niveau de bonheur est déjà pas mal, remerciez votre héritage génétique et si vous en avez la possibilité, allez offrir une petite fleur de votre jardin du bonheur à vos parents, ça leur fera plaisir. 

Et comme le dit Paulo Coelho “le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand il se divise.”

 

Bien sûr, si vous avez d’autres astuces pour augmenter votre bonheur, n’hésitez pas à les partager en commentaires ! 

Ça vous a plu ? pour partager, c'est ici !
  • 2
    Partages