Sélectionner une page

Alors voilà LA question que je me pose souvent : comment passer à l’action ? Et je dois reconnaître que dès que je commence à y réfléchir, mon cerveau se met à tourner à mille à l’heure et je trouve toujours une bonne raison de ne pas passer à l’action…

 

Pourquoi on n’ose pas, en vrai ?

 

C’est vrai, pourquoi pour certaines personnes, passer à l’action à l’air plus facile que pour d’autres ? Qu’est-ce qui fait qu’elles osent plus et passent à l’action ? Et si on regardait d’un peu plus près les raisons que j’ai identifiées de mon côté et qui m’empêchent de passer à l’action. Je me suis dit que je ne devais pas être la seule à me trouver ces excuses là !

 

La peur du regard des autres

 

En n°1 et pas des moindres : la peur du regard des autres. C’est assez dingue comme on accorde beaucoup plus d’importance à ceux que vont penser les autres plutôt que notre propre avis ! 

Et pourtant, on est tous pareils, on cherche absolument à avoir l’approbation de notre entourage dans la majorité des choses que l’on souhaite entreprendre. Alors lorsqu’on obtient pas cette validation de notre entourage…CATASTROPHE, ça nous bloque carrément et on a plus du tout envie d’avancer. Même si au fond de nous on sait parfaitement bien que c’est ce qui nous ferait vibrer !

Se détacher du regard des autres n’est pas une chose simple forcément,mais personne d’autre à part vous ne peut réellement savoir ce dont vous avez envie ! Alors oui, on peut demander conseil mais il ne faut pas après rester bloqué si jamais le conseil qu’on a obtenu nous paralyse complètement parce que la personne en face nous a tué notre projet en 2 secondes ! 

La Positive Academy comment passer à l'action  

Le syndrome du perfectionniste

 

En n° 2, le syndrome du perfectionniste.

Alors ce syndrome là, on le connaît tous je pense, mais on ose juste pas se l’avouer en face ! 

A cause de ce syndrome du perfectionniste, combien d’entre nous n’osent pas passer à l’action ? Beaucoup trop !

On a souvent tendance à croire que l’on doit attendre que tout soit parfait avant de passer à l’action. D’attendre de tout connaître pour oser s’exprimer sur un sujet, de perdre 3 kilos avant d’oser remettre une jupe (franchement : est-ce que 3 kilos font VRAIMENT une différence pour porter un vêtement ?)

D’ailleurs pour savoir si vous êtes vraiment un perfectionniste, pourquoi ne pas répondre à ce petit test en ligne : Êtes-vous perfectionniste ?

Donc du coup, comme on attend que tout soit toujours parfait, que les planètes soient alignées par un soir de pleine lune avec ciel dégagé et un vent soufflant à 7km/h, on ne fait jamais rien et on ne passe pas à l’action.

 citation Mike Horn

La peur de l’échec

 

Le troisième blocage : la peur de l’échec.

Bien sûr, la peur de l’échec est aussi un gros sujet sensible ! Comment avoir envie de passer à l’action si on reste focalisé sur notre potentiel échec ? C’est comme conduire sur une route glissante et ne regarder que le fossé au lieu de la route, on va forcément finir au tas si on se concentre pas sur la réussite et l’objectif à atteindre !

C’est normal bien sûr d’avoir peur d’échouer, on la ressent tous selon les challenges que l’on doit relever mais si on restait tous bloqués sans passer à l’action, on ne ferait pas grand chose de nos vies !

 

Syndrome de l’imposteur

 

Et enfin, en quatrième : le syndrome de l’imposteur.

LE fameux syndrome dont tout le monde parle ! Mais en même temps c’est un sacré boulet celui-là ! C’est cette fameuse sensation de se dire qu’on est pas à notre place, qu’on est pas capable et qu’on est surtout pas légitime pour accomplir telle ou telle chose.

C’est quand même assez incroyable ce syndrome parce qu’il arrive à nous faire perdre tous nos moyens (enfin en tout cas pour moi, c’est le cas !) 

A cause de ce dernier, pour la moindre chose “bien” qu’on va réussir à accomplir par nous même, on va trouver une explication plus ou moins tordue : c’était un coup de bol si le client a signé, personne n’a rien vu pour le moment mais ils vont bientôt se rendre compte que je suis une quiche en informatique, c’est parce que je suis sympa qu’ils me gardent dans l’équipe…

Bref, on pourrait en parler pendant longtemps de ce syndrôme qui est particulièrement présent dans le monde du travail (un article complet à lire ici)

 

Comment faire pour passer à l’action ?

 

Maintenant qu’on a plus ou moins identifié les raisons qui nous bloquent, on va maintenant voir quelques astuces pour réussir à passer à l’action tous les jours.

 

Se challenger tous les jours et se récompenser !

 

Et bé oui, ça peut paraître simpliste mais si déjà on ne se challenge pas nous même chaque jour à faire quelque chose, on ne se bougera pas les fesses.

Parfois au début, on peut avoir besoin de se faire challenger par une personne extérieure, comme un coach par exemple (à lire ici, dans mon dernier article, le travail que j’ai fait avec une coach professionnelle.)

C’est important de demander de l’aide au début quand on n’en a pas l’habitude. Mais par la suite, une fois les différents challenges venus de l’extérieur relevés (pour ma part, mon premier challenge c’était de me filmer et de raconter mon histoire en vidéo…autant vous dire que j’étais dans mes petits souliers ce jour là quand j’ai relevé ce challenge !), on s’auto challenge tout seul, comme un grand !

Aujourd’hui, j’arrive à m’auto-challenger sur plein de petites choses de mon quotidien et ça contribue à me faire passer à l’action tous les jours ! Là par exemple, je me suis challengée pour réussir à finir d’écrire cet article avant midi (et il est 11h35…gloups).

Pour chaque petit ou gros challenge (la coup de la vidéo, c’était un très très gros!) relevé, je me récompense ! 

La récompense peut prendre n’importe quelle forme, du moment que c’est quelque chose qui vous plaît ! Ma récompense du jour par exemple quand j’aurais terminé cet article à midi, c’est d’aller me préparer un toast grillé au saumon fumé et citron (et si vous connaissiez mon amour pour le saumon, c’est grave le genre de récompense qui me motive à passer à l’action!)

 

La technique des petits pas

passer à l'action la méthode des petits pas

Passer à l’action, quand on n’en a pas l’habitude, c’est comme commencer la course à pied finalement. On ne va pas attaquer direct par un semi-marathon. NON ! On commence tout doux à courir 5 min d’affilée, puis 10, puis 15…

Ici c’est la même chose, on commence par des petits pas mais c’est surtout la régularité qui va compter ET la persévérance !

Par exemple dans ma nouvelle activité de marketing de réseau, la base c’est de me créer un réseau, on est bien d’accord, et quand on commence de zéro comme moi ET qu’en plus on est un peu timide (oui, oui) et pleine de pensées limitantes, on ne va pas aller appeler des personnes qu’on connaît pas ou a qui on a pas parlé depuis 15 ans. Donc, j’y vais petit à petit et je me challenge à tous les jours reprendre contact avec au moins une personne de mon entourage éloigné !

 

3-2-1…GO !

 

J’aime bien cette technique qui consiste à se mettre un compte à rebours et à le faire, un peu comme quand on est à la plage en Bretagne et qu’on veut se baigner. Si on commence à trop réfléchir au fait qu’on va se geler les fesses et que ça va nous mettre un bon coup de fouet, c’est fichu, on va mettre 1h à se mouiller (et c’est du vécu!).

Donc, on compte 3-2-1 et on y va ! C’est saisissant, ça fait peur mais finalement on se sent rapidement à l’aise.

C’est comme pour le réveil le matin finalement quand il sonne et qu’on se dit “bon allez encore une minute et j’y vais”, bon ben souvent, on reste traîner et plus on traîne et plus on a envie de ne rien faire. Alors que quand le réveil sonne, si on se dit “3-2-1 DEBOUT !” et qu’on le fait, vous allez voir, ça met dans une toute autre énergie (même si ça pique vraiment certains jours !).

Donc on arrête de tergiverser et on passe à l’action !

 

Au pire du pire…

 

Et si jamais ça fonctionne pas ? Qu’est ce que ça fait ? Au pire on aura appris quelque chose et on pourra recommencer. En plus de ça, il y au moins une chose dont on sera fier : d’avoir osé passer à l’action !

L’échec est une bonne façon d’apprendre et de progresser donc il ne faut surtout pas voir cela comme une perte de temps ! Et puis il vaut mieux avoir des regrets de s’être planté plutôt que des remords de n’être jamais passé à l’action.

 

Et au mieux ?

 

Vous l’aurez compris, au mieux :  vous atteindrez vos objectifs ET en plus vous aurez envie de recommencer et de placer la barre un peu plus haut à chaque fois ! Et oui, sortir de sa zone de confort et atteindre des objectifs qu’on s’est soi-même fixé, c’est le pied !

On a tout à gagner à se botter les fesses et à passer à l’action : pour rencontrer de nouvelles personnes, pour quitter son job et se lancer dans l’entrepreunariat, pour oser voyager seul…Donc, essayez, et vous verrez !

 

J’espère que cet article vous aura plu et vous aura donné envie de passer à l’action ! N’hésitez pas à me dire en commentaires le premier petit challenge que vous vous êtes fixés, j’ai hâte de vous lire !

Comme d’habitude, on n’hésite pas à partager cet article sur les réseaux sociaux et un très grand merci pour les nombreux partages de mon dernier article !

Sur ce je vous laisse, je vous dis à très vite, je file manger mon toast au saumon, il est 11h59 (yiiiiiiihaaaaaa!).

passer à l'action et manger un toast au saumon


Et voilà la preuve en image ! Miam !

 

 

 

 

Ça vous a plu ? pour partager, c'est ici !
  • 168
    Partages