Sélectionner une page

Voilà maintenant quelques temps que je n’ai pas écrit par ici (d’ailleurs si vous n’avez pas lu mon dernier article, vous pouvez toujours le retrouver ici). C’est vrai que ces derniers temps la motivation-inspiration n’était pas trop au rendez-vous…

Mon problème n’étant pas réellement le manque d’idées mais plutôt le fait de réussir à mettre ces idées en forme dans ma petite tête et donc comme je n’y arrivais pas, j’ai préféré faire un petit break.

faire un break

 La rentrée approche bientôt et tout va redémarrer sur les chapeaux de roues après cette période estivale un peu inhabituelle peut-être pour certains en raison de cette chère épidémie de COVID. L’heure de la rentrée ayant déjà sonné pour moi, j’ai eu envie de revenir par ici !

 Après ces quelques semaines de coup de mou, je peux clairement vous l’avouer, je me suis posée la question : mais pourquoi je ne réussis pas ? [ alors que d’autres y arrivent ?] 

Je passe pourtant des heures à travailler sur mes articles, à poster sur les réseaux sociaux, à travailler mes posts et mes visuels mais pour pas grand chose finalement parfois, alors ne voyant pas de résultats rapides, je me suis lassée et la motivation en a pris un coup.

 

Syndrome du bon élève

 

Mais comme je ne suis pas du genre à m’avouer vaincue aussi vite, j’ai pris le temps d’analyser un petit peu ce qui se passait dans ma petite tête. 

La première explication que j’ai trouvée est donc celle-ci : je souffre du syndrome du bon élève…et pourtant je n’ai jamais été première de la classe dans quoi que ce soit bizarrement !!!

Et oui, ce “syndrome” (dont je ne suis pas la seule à être victime !) nous pousse à chercher de la reconnaissance auprès des autres, à être aimée et “validée” par l’extérieur en quelques mots.

Pour ma part, c’était d’avoir plus de trafic sur mon blog, plus d’abonnés sur mes réseaux sociaux et plus de likes. Mais comme j’ai vu que je n’obtenais pas ce que j’espérais et que c’était même l’inverse, je me suis démotivée…et je n’ai plus rien fait… (oui, la fille qui a tout compris!)

 

syndrome du bon élève

 

Bilan : j’ai arrêtée d’être active sur les réseaux sociaux et j’ai perdu… 10 abonnés ! Rigolez pas, au début ça m’a mis un sacré coup au moral cette histoire !

 

Parce que oui, quand on a le syndrome de la bonne élève, on a envie d’être bien vue, de bien faire les choses et d’avoir des “bonnes notes”. Donc on va tout faire pour y arriver en passant par “je dois faire ceci” plutôt que par “j’ai envie de faire ceci”.

 

Alors finalement, j’ai pris le temps de me poser un peu pendant ces quelques semaines de pause et il y a 2 jours, j’ai eu une envie folle de revenir par ici et me voilà donc ici avec ce nouvel article. Qui finalement sera peut-être lu ou pas mais en tout cas, moi j’ai eu envie de l’écrire et je suis complètement OK avec ça et je pense que c’est là le plus important.

 

Arrêter de se focaliser sur le négatif

 

 Je vous l’avoue en toute transparence, j’ai eu ce gros coup de mou parce que je me suis focalisée sur le négatif. Parce que c’est le propre de l’être humain et c’est comme cela que notre cerveau à tous fonctionne.

On aura beau recevoir des compliments de 10 de nos amis sur la cuisson de notre rôti de bœuf, si un seul d’entre-eux nous dit que c’était trop cuit, on va rester bloqué sur cette seule remarque et se flageller avec le restant de haricots verts pendant tout le reste de la soirée.

C’est exactement ce qu’il m’est arrivé quand j’ai vu que 10 personnes s’étaient désabonnées de mon profil Instagram. Pour moi c’était une catastrophe, que des personnes que je ne connaisse pas décident de quitter ma page et ça, ça m’a mis un coup au moral. Parce que jusque là, mon nombre d’abonnés ne faisait qu’augmenter (doucement mais sûrement). 

Il faut dire qu’avec les réseaux sociaux, on peut vite rentrer dans un cercle vicieux d’avoir “toujours plus”. Parce que c’est gratifiant de voir que des personnes aiment notre travail ou sont touchées par ce que l’on raconte. Et puis parce qu’on voit d’autres autour de nous réussir “mieux” que nous (mais finalement cette réussite que nous on voit, est-ce que c’est celle réellement attendue par ces personnes là?).

 

Je vous conseille d’écouter ce podcast sur le biais de négativité d’ailleurs :

https://soundcloud.com/chloebloom/podcast-biais-de-negativite-mp3

 

 

En me focalisant sur le négatif, je suis rentrée dans une espèce de spirale vicieuse qui m’a clairement fait perdre les moyens. Ce biais cognitif est bien fourbe car on ne s’en rend pas compte de suite. Ça m’a pris au moins 2-3 semaines avant de m’en rendre compte.

 

C’est vraiment en prenant du recul sur la situation que j’ai compris ce qui se passait.

 

Alors pour inverser la tendance, on se concentre sur tous les aspects positifs et on en fait une liste par écrit pour bien faire rentrer ça dans notre petite tête sournoise (pour ma part, il n’y a qu’en écrivant que j’arrive à prendre conscience de tout ça car 1 : je prends vraiment le temps d’y réfléchir et 2 : je vois ma page qui se noircit de plus en plus)

 

lister nos réussites

 

Finalement, perdre ces 10 abonnés m’a fait prendre conscience de tout le travail que j’avais accompli depuis le début de cette année. Je devais avoir à peine 50 abonnés sur ma page Instagram au début de l’année, fin avril je passais la barre des 100 et à l’heure actuelle, je frôle la barre des 200 abonnés. Mais c’est tout simplement GÉNIAL !  

Donc merci à ces 10 déserteurs qui m’ont fait prendre conscience de tout ce chemin parcouru en quelques mois ! Rien n’arrive par hasard ! Et peut-être que d’ici 2 semaines j’en aurai à nouveau 20 de plus, qui sait ! (en plus entre nous, avec les algorithmes à la noix des réseaux sociaux, on ne sait jamais à quoi s’attendre !)

 

J’ai aussi peur d’être rejetée

 

 Forcément, ça va aussi avec ce syndrome du bon élève et sur le focus du négatif. Je pense que je ne réussis pas et qu’on me rejette finalement.

A ce moment là, mon estime de moi en prend un grand coup.

Mais j’ai peur d’être rejetée à cause de quoi ? Et surtout d’être jugée par qui ? Par des gens que je ne connais pas et qui vont soit se désabonner de ma page ou qui ne vont pas me mettre de like ou de commentaires sous mes posts ou pire qui ne prendront pas le temps de répondre aux commentaires que moi j’ai mis sur leurs posts à eux ?

Encore une fois, c’est du gros bullshit tout ça parce que vous savez quoi ? JE SUIS ASSEZ et VOUS AUSSI, VOUS ÊTES ASSEZ !

Assez bon, assez doué, assez intelligent, assez légitime, assez drôle, assez tout ce que vous voulez. On n’a pas besoin de l’approbation de qui que ce soit à part nous même !

Toutes ces personnes qui un jour nous ont critiqué ou jugé, en général, elles ne restent pas dans nos vies bien longtemps alors pourquoi perdre du temps à ressasser leurs jugements ? 

Focalisons nous sur le positif et là aussi, faire une liste de toutes nos réussites dans la vie, ça permet de changer de perspective ! (oui, même la fois où vous avez réussi à faire vos lacets tout seul quand vous aviez 6 ans est une réussite à noter sur votre liste!).

Donc, pour résumer un peu tout ça et pour répondre à cette fameuse question : pourquoi je ne réussis pas ? Tout est une question d’état d’esprit et de point de vue !

La réussite n’est peut-être pas celle que l’on s’imagine ou telle que l’on s’était imaginée mais en attendant, je me rends compte que la seule réussite qui compte pour moi à l’heure actuelle c’est que j’ai décidé de me mettre en action et que je choisis plutôt que subir.

Il n’y a même pas 6 mois encore, je n’avais pas de blog, je n’y connaissais rien et j’avais peur d’à peu près tout et surtout qu’on me lise et qu’on ne m’aime pas ou qu’on ne me lise pas du tout même !

Et pourtant, je me rends compte qu’aujourd’hui, je suis bien loin de tout ça ! Je fais ce dont j’ai envie, quand j’en ai envie et non pas parce qu’il “le faut”.

La vraie réussite, elle réside surtout pour moi dans mon changement d’état d’esprit et dans ma capacité désormais à prendre encore plus  de recul sur ma situation et surtout sans plus jamais me mettre la pression ou la “rate au court-bouillon” comme j’aimais le dire avant !

 

Alors je ne vous promets pas de m’astreindre à publier ici toutes les semaines, mais en tout cas, ce qui est sûr c’est qu’à chaque fois je le ferai avec grand plaisir !

La réussite est à notre portée à tous et nous réussissons tous ! Pas comme nous le voudrions toujours mais la réussite est toujours là !

Prêts à continuer sur cette lancée et à ne plus se comparer aux autres ?

 

la positive academy pourquoi je ne réussis pas 2

Épinglez-moi sur Pinterest !

 

 

Ça vous a plu ? pour partager, c'est ici !
  • 44
    Partages